Return to site

LOHC: Nouveau procédé de stockage liquide d'Hydrogène en Allemagne

Développé par l’université d’Erlangen-Nuremberg (en Bavière) et la start-up allemande "Hydrogenious Technologies" le nouveau procédé permet de stocker l’hydrogène dans un composé liquide.

L’hydrogène est très volumineux à pression atmosphérique et température ambiante: environ 550 m3 pour les 5 kg nécessaire à une voiture électrique pour parcourir 500 km.

Ainsi pour les voitures électriques pile à hydrogène (FCEV) le stockage de l’hydrogène se fait à une pression de 350 bars ou de 700 bars.

Le procédé innovant fonctionne sur la base de liquides organiques porteurs d’hydrogène (Liquid Organic Hydrogen Carrier - LOHC). Les LOHCs sont des liquides ayant une densité de stockage d’hydrogène élevée, permettant une manipulation sûre de l’hydrogène. Il s’agit d’héberger l’hydrogène au milieu de molécules de liquides organiques "rechargeables" tels le naphtalène ou le benzène. Il suffit de les hydrogéner à température élevée pour obtenir deux nouvelles molécules stables, le cyclohexane et la décaline, qui sont ensuite conditionnés à basse température pour être facilement transportés et utilisés.

Processus d'absoption de l'H2:

  • la liaison chimique des molécules d'hydrogène dans le matériau de support liquide au moyen d'une réaction catalytique à une pression de 50 bars
  • processus exothermique avec 10kWh (th.) / kg H 2 utilisable chaleur résiduelle @ 150 ° C
  • la conception du réacteur permet un procédé d'hydrogénation en continu

Le liquide LOHC:

  • Pas d'hydrogène moléculaire enregistré
  • densité de stockage élevée de 630 Nm3 d'hydrogène par mètre cube LOHC
  • Support de stockage Dibenzyltoluol - hydrocarbure organique liquide
  • Liquide entre -39 ° C et 390 ° C et à la pression ambiante
  • propagateur de la flamme et non explosif - laden bien l'hydrogène
  • Non toxique et non classifié comme dangereux
  • le chargement et le déchargement des Vollreversible LOHC matériel possible
  • Aucune évaporation de l'hydrogène stocké - mois de stockage sans pertes possibles
  • Simple stockage et le transport dans des réservoirs pétroliers commerciaux possibles

La désorption de l'H2:

  • ibérer l'hydrogène stocké à partir du matériau de support demflüssigen au moyen d'une réaction catalytique
  • processus endothermique avec 10kWh (th.) / kg H 2 @ ~ 300 ° C nécessaire à la déshydrogénation
  • la pureté de l'hydrogène assurée par le lavage des gaz
  • dégagement d'hydrogène continu possible

Dans ce procédé, l’hydrogène est stocké dans un liquide huileux. Le mélange d’hydrogène est par la suite acheminé vers les clients par des voies de transports traditionnelles. Ainsi, les obstacles actuels dans le stockage et le transport de l’hydrogène peuvent être surmontés. Grâce à un second procédé breveté, l’hydrogène peut être à nouveau récupéré à partir du composé liquide et peut à son tour être utilisé pour obtenir l’électricité.

Plus d’informations :

  • Site de la start-up Hydrogenious (en anglais et allemand) : http://www.hydrogenious.net/de/ueber-uns/
  • Contact : professeur Peter Wasserscheid, université d’Erlangen-Nuremberg – email : peter.wasserscheid[a]fau.de

Source : "Windenergie geht in flüssiger Form auf Reisen", article du Berliner Zeitung, 21/07/2016 et article de France diplomatie du 29 juillet 2016: Daniela Niethammer, daniela.niethammer[a]diplomatie.gouv.fr - www.science-allemagne.fr

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly